La Coordination des intermittents et précaires doit être relogée



NOUS AVONS BESOIN

DE LIEUX POUR

HABITER LE MONDE

Signataires:

Nom
Spécificité
Commentaire
audrey auriault,
Maureen Auriol,
journaliste
Limpas Aurore,
étudiante socio. / salariée
Fred Austin,
éclairagiste
De la lumière, encore, toujours, dans cette brumasse brunâtre qui nous envahit de toute part.. Du courage et des bonnes volontés
Alexandre Authelain,
Pas de commentaire.
Michel pierre Autissier,
Free lance
Laisser la culture se remettre a sa place.
Laisser les gens qui font tous ces metiers faire leurs facons de faire.
Essayez de comprendre au lieux d'etre borner a une politique a quatres sous...
ARTfactories/ Autre(s)pARTs,
Association
ARTfactories/Autre(s)pARTs est solidaire avec la CIP-IDF!
Dominique AUVRAY,
monteuse
Michel Avalon,
aci
Elena Avdija,
Isabelle Aveline,
Information Designer
gilles avisse,
chanteur-comédien
caty avram,
madame tout le monde
nadine Avril,
Dorothée Avril-Costeux,
nembre des privé d'emploi et précaires CGT du Rhône
leila ayed,
master psychologie
lluis ayet,
chorégraphe
Essi AYIVOR,
sympathisante
ELISE Ayrault,
Mari-Eve AYROLES,
Retraitée
JE SOUTIENS LE MILIEU ARTISTIQUE QUI MANQUE DE MOYEN - MEA
Nathalie Azam,
comédienne
helene AZEMA,
comedienne
omar aziz,
consultant
myriam aziza,
réalisatrice
Maitane Azpiroz,
Delanaud édeline,
Sud étudiant mlv,
pour des lieux autogéré de partage
a b,
l
Laetitia B.,
Elsa B.,
Lola B. Deswarte,
cineaste
Younes BAASSOU,
Etudiant
FARID BABA,
CHÖMEUR RADIE
je signe la pétition, je préconise des actions d'investissement aux seins des pôles emploi, avec réquisition des lieux et réquisition du personnel dirigeant afin que cesse les radiations ou au moins d'obtenir leur gèle. Je parle surtout pour les sans grades et sans métier dans les mains, plusieurs pauvres gens subissent le mépris et la radiation automatique
aurelie babled,
comédienne
Natacha Baboulene,
doctorante en anthropologie (EHESS)
Noé Bach,
Etudiant (Fémis)
Marine Bachelot,
auteur, metteur en scène
Rudy's Back,
émission de radio
Fabrice Backes,
Artiste peintre
dominique Bacle,
collaborateur artistique
l'intermittence,de part sa fragilité et sa précarité est un gage de garantie de qualité et d'investissement artistique que toute installation institutionnelle a tendance à amoindrir.
Sébastien BADACHAOUI,
artiste
denis badault,
musicien
Erwan Badin,
comédien, metteur en scène, danseur
Renaud Badin,
précaire
Pierre Badin,
Chercheur
Hélène Badinter,
Productrice
"Pour pouvoir se tenir droit et respirer librement, il faut lutter." Jiang Zilong

De tout coeur avec vous!
Mathilde Badji,
Costumière
Antonia Baehr,
virginie baes,
metteur en scène
Virginie Baes,
metteur en scène
Nicolas Baffrey,
employé URSSAF
valérie Bagnou Beido,
Hélène Bah-Ostrowiecki,
sophie baier,
marie baier,
dessinatrice architecture
bien à vous
Michèle Bailet,
citoyenne
Jean-Gilles Baillet,
photographe du sauvage
les comptes ne sont plus à rendre mais à prendre sans attendre. Ni mieux...ni traître !
Guillaume Bailliart,
comédien
nicole bailly,
psychologue
Didier BAILLY,
comédien
Perrine bailly,
scenographe
Juliette Bailly,
étudiante
fabienne bailly,
comédienne
Caroline Bailly-Salin,
caissière
Bernard Baissat,
réalisateur, cinéaste
frederique bajart,
chanteuse
Jean Baptiste Bajon,
intermittant du travail
Michel Bajou,
régisseur comédien
je vois et vous rappelle
Nino Bakou,
Deco de prod
Pas de commentaire juste de l'action
Nino Bakou,
activiste par atavisme
C'est à nous de foutre à la rue ce ramassis de politicards encartés mais...illusionnistes de talent! Virons les du plateau!!!
Le nez en l'air du temps, je hume l'insurrection qui vient.
<Marie jo Balanche,
Aide médico psychologique
Je suis avec vous,car une société sans artistes est en danger.
floriane balay,
habilleuse
Aurelia Balcells,
avocate
Sabrina Baldassarra,
Edith Baldy,
laurence baldy,
administratrice
Charlie Ballanger,
Denis Ballini,
retraité MEN, militant FASE, Uzès, Gard
Juan Ballo,
cineaste
merci de me tenir au courent des vos activités.
bien a vous

Juan Ballo
Jeanne Bally,
christian balme,
artiste musicien
Véronique Balmont,
comédienne/chanteuse
Emmanuel BALSAN,
photographe
Edouard BALTAR,
Chanteur-Musicien
Je signe avec volonté et détermination cette pétition
serge Balu,
comédien
véronique BAMAS,
Oumou Odile BAMBA,
demandeur d'emploi
Michel Bampély,
Artiste
Je vous soutiens
pauline bance,
étudiante
Annette Banneville,
musicienne
magali banquey,
magali banquey,
Guilhem Banquey,
artiste
Antoine Banville,
Musicien
Ce lieu est nécessaire, car la précarité de nos conditions de musiciens, de comédiens, de danseurs, de techniciens, dans le domaine du spectacle vivant, est devenue telle que l'isolement et la dissémination serait le pire des engrais aux élans les plus violents.

Nous demandons ce lieu afin que le pouvoir respecte le minimum du contrat social duquel on nous a exclu brutalement, sapant le moral de gens que l'on a floué dans leur pleine activité, sous des prétextes fallacieux ("peu importe le coût pourvu qu'il y en ait moins" Gauthier-Savagnac, 2005, en réponse à l'échec financier du protocole 2003).

Cette ségrégation partisane a promu à nouveau le travail au noir dans toutes les "petites" manifestations (y-a--t-il de "petites" manifestations culturelles ?).

Cela a pour effet direct, concrêt autant que moral, de nous ramener directement au rang des putains, que nous avions quitté depuis la création de ces annexes VIII et X de l'Assurance Chômage voulues par Malraux, actuellement vidées de leur substances, puisque seuls ceux qui ont suffisamment de projets "déclarés" pour en vivre touchent ces allocations !!!
Ce lieu est porteur d'avenir et de paix sociale, il encadre un projet légitime, équilibré et serein.

Coordialement,
Antoine Banville.


Jean-Yves Baquet,
Étudiant
Internet libre, doux rêve.
michelle baquignon,
auxiliaire de vie sociale
michelle baquignon,
pascale BARAHONA,
musicienne
Rodrigo BARAHONA,
musicien
Lucia Barahona,
Monteuse
0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80,

La coordination a dû déménager le 5 mai 2011 pour éviter une expulsion et le paiement de près de 100 000 € d’astreinte. Provisoirement installés dans un local exigu, nous vous demandons de contribuer activement à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville de Paris. Il s’agit dans les temps qui viennent d’imposer un relogement qui permette de maintenir et développer les activités de ce qui fut de fait un centre social parisien, alors que le manque de tels espaces politiques se fait cruellement sentir.

Pour contribuer à la suite :

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère.
Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :
Permanence CAP d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage
des intermittents du spectacle, lundi de 15h à 17h30.
Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap@cip-idf.org
Permanences précarité, lundi de 15h à 17h30.
Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite@cip-idf.org

À la CIP, 13 bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tél 01 40 34 59 74

Pour soutenir la coordination des intermittents et précaires, envoyez vos chèques à l’ordre de AIP à la CIP-IdF, 13 bd de Strasbourg, 75010 Paris.
Sur demande une attestation peut vous être fournie

Si vous souhaitez ne pas être géolocalisable en signant cette pétition et lorsque vous utilisez internet, utilisez TOR.